Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez par e-mail les conseils de la semaine et des informations en homéopathie

Nos services

 

Boutique générale 

Dossier du mois

Vous pouvez consulter les 3 derniers dossiers de DocHomeo

LES PIEGES ALIMENTAIRES DE L’ETELES PIEGES ALIMENTAIRES DE L’ETE

Consulter les dossiers précédents

LES PIEGES ALIMENTAIRES DE L’ETE


Vive le mois d’Août ! Vous entendez bien profiter pleinement de vos vacances en évitant les intoxications et la diarrhée du voyageur.

Avec la chaleur de l’été, vous devez veiller à bien respecter la chaine du froid pour éviter la prolifération microbienne.

L’intoxication alimentaire est le plus souvent secondaire à l’absorption involontaire :

- de nourriture avariée (prolifération bactérienne)

- de nourriture (fruits et légumes) souillée par des produits chimiques

- de substances toxiques pour l’organisme telles que certains champignons ou poissons contenant des toxines (ex : la ciguattera)

 

Les signes cliniques peuvent être très variés :

- diarrhée aiguë (le plus fréquent)

- vomissements

- douleurs au ventre

- fièvre

- grande sensation de faiblesse de l’organisme.

Le risque majeur est la déshydratation surtout chez l’enfant et la personne âgée.

 

Les toxi-infections alimentaires sont de plus en plus fréquentes en raison du développement de la restauration collective.

Leur déclaration aux autorités sanitaires est obligatoire.

 

La date d’apparition des symptômes dépend du germe :

> 2 à 4 heures après l’ingestion :

   - de gâteaux, crèmes, glaces, pâtés, rillettes, conserves de sardines (Staphylocoque Auréus).

   - de viande qui représente un aspect crépitant, mais sans odeur nauséabonde (Bacillus Céréus).

 

> 8 à 12 heures après l’ingestion :

   - de viandes en sauce, plats cuisinés préparés à l’avance (Clostridium Perfringens). Cette intoxication est la plus fréquente. Elle est liée à des manipulations malpropres (contamination fécale à partir d’un porteur sain), ainsi qu’à de mauvaises habitudes comme par exemple, faire cuire les plats la veille, les entreposer la nuit sans réfrigération (prolifération microbienne), et les réchauffer simplement avant leur consommation.

 

> 12 à 24 heures après l’ingestion :

   - d’aliments consommés crus ou insuffisamment cuits : viande, surtout de cheval, abats, charcuteries, pâtés, volailles, fruits de mer, œufs, gâteaux, crèmes (Salmonelle).

 

> 3 heures à 3 jours après consommation :

   - de conserves bombées (insuffisamment stérilisées), salaisons insuffisamment salées (jambon cru, lard, boudin), lorsque les troubles digestifs s’accompagnent de troubles visuels d’apparitions brutales : Clostridum Botulium.

Attention : une consultation médicale est indispensable.

 

Pour ne pas se retrouver dans l’une de ces situations, il est nécessaire d’avoir toujours à l’esprit les notions suivantes :

- bien se laver les mains avant de toucher aux aliments et bien sûr, avant de passer à table

- veiller à ne jamais rompre la chaîne du froid (décongélation/recongélation)

- laver avec soins les fruits et légumes avec de l’eau propre

- respecter la date de péremption (date limite de consommation) des aliments

- se méfier des boites de conserves bombées et des salaisons insuffisamment salées (lard, boudins, jambon cru)

- penser à mettre tous les aliments au réfrigérateur (crème, charcuterie, etc…)

- éviter de consommer les champignons que vous ne connaissez pas et dont la provenance est douteuse. Ceci est aussi valable pour les poissons.

 

Si vous voyagez dans les pays étrangers, il est nécessaire d’avoir toujours à l’esprit les notions suivantes :

- bien se laver les mains avant de toucher aux aliments et bien sûr, avant de passer à table

- boire de l’eau minérale cachetée, attention : méfiez-vous des glaçons et n’oubliez pas de vous brosser les dents avec de l’eau propre

- épluchez vos légumes et pelez vos fruits avec soins

 

En cas de diarrhée, pour éviter la déshydratation, suivez les conseils suivants :

- supprimez le lait et les laitages de votre alimentation

- adoptez pendant quelques jours le régime anti-diarrhéique ci-dessous :

  - riz blanc

  - soupe de carottes (carottes cuites avec eau et sel, puis mixées)

   - eau de riz

   - bananes

   - coca-cola

   - bouillon de légumes salé

   - pastis

 

Réhydratez-vous, en buvant le plus possible de petites quantités de liquide répétées fréquemment.

 

Attention : la déshydratation peut être dangereuse chez l’enfant et la personne âgée. Si la perte de poids est supérieure ou égale à 1/10ème du poids du corps, une consultation médicale est nécessaire.

 

i
LE SOLEIL : SES BIENFAITS, SES DANGERSLE SOLEIL : SES BIENFAITS, SES DANGERS

Consultez les dossiers précédents

LE SOLEIL : SES BIENFAITS, SES DANGERS


Le soleil est revenu. Quel plaisir après toute cette pluie et ces inondations ! Grâce à lui, votre moral revient au beau fixe. Mais attention prenez garde à ses rayons, le soleil est un ami qui ne vous veut pas toujours du bien !

 

 

Le soleil est indispensable à la vie dans l’univers. Nous ne sommes qu’un élément de ce vaste ensemble. Sous son exposition, notre peau produit naturellement :

- un pigment : la mélanine, responsable du bronzage

- de la vitamine D, qui consolide les os, évitant le rachitisme

 

Le soleil peut aussi avoir des effets néfastes sur la peau, brûlures, vieillissement par différentes actions :

- les U.V.A., les U.V.B.  et les infra-rouges, responsables des brûlures et du vieillissement.

- une altération du tissu élastique normal de la peau. La peau devient lâche, ridée, terne et s’épaissit

- la lumière qui provoque une altération des cellules et produit des radicaux libres, grands responsables du vieillissement.

 

Attention : lorsque le système naturel de protection de la peau est dépassé, le cancer apparaît.

L’exposition au soleil nécessite certaines précautions :

- s’exposer progressivement et modérément

- éviter l’exposition aux heures les plus chaudes de la journée (12-16 heures)

- appliquer sur la peau régulièrement (toutes les heures et après chaque baignade) une crème à fort indice de protection. Bien se protéger, c’est préserver son capital santé et bronzer sans risque.

- protéger ses yeux par le port de lunettes de soleil à verres filtrants car l’eau et le sable augmentent la réverbération du soleil.

- se protéger la tête par le port de chapeaux, casquettes.

- boire abondamment (car on transpire plus) pour bien hydrater votre organisme donc votre peau (2 litres par jour)

- hydrater sa peau après une exposition au soleil pour réparer les effets desséchants.

- ne pas prendre de médicament photo sensibilisant

 

La chaleur, le soleil entraînent des risques d’insolation et de déshydratation plus importants chez le nourrisson, l’enfant et la personne âgée.

Ne pas exposer les nourrissons et les enfants directement au soleil :

- les protéger sous un parasol

- les enduire de crème solaire écran total sur toutes les parties du corps

- leur imposer le port du chapeau et d’un tee-shirt à manches longues

- les hydrater régulièrement en leur donnant de l’eau

 

On peut stimuler les défenses de l’organisme par l’apport de certains nutriments :

- Cystéine, bêta-carotène (aidant à la fabrication de la mélanine)

- Vitamines C et E, puissants antioxydants (lutte contre les radicaux libres)

- Acide gamma linoléique qui entre dans la composition des membranes cellulaires et qui contribue donc à la souplesse de la peau.

Plusieurs spécialités pharmaceutiques nutritionnelles sont à votre disposition chez votre pharmacien.

 

 

 

i
STRESS EXAMENSTRESS EXAMEN

Consultez les dossiers précédents

LE STRESS FACE AUX EXAMENS


Les examens approchent, vous êtes tendu, sous pression, fatigué. En bref, vous êtes stressé.

Cette période est primordiale. Vous devez prendre soin de vous afin de faire fructifier votre travail et d'optimiser vos chances de réussite.

Pour cela, vous devez être attentif à votre hygiène de vie pour éviter toute carence en magnésium, cause de stress.

 

Pour une bonne hygiène de vie, veillez à respecter les conseils suivants :

- boire suffisamment (2 litres par jour d'une eau riche en magnésium type Hépar, Contrexeville)

- ne pas sauter de repas

- avoir une alimentation saine et équilibrée qui vous apportera les micro-nutriments nécessaires

- ne pas abuser d'excitants (le tabac, le café accentuent le déficit en magnésium)

- continuer à pratiquer un exercice physique régulier (vous dépenser physiquement, vous permettra de vous décharger de votre stress et de mieux oxygéner vos neurones)

- dormir suffisamment (assure une bonne récupération et surtout une bonne décantation !)

Des complexes vitaminés sont à votre disposition chez votre pharmacien.

 

Votre organisme réagit en exprimant son émotivité sur différents plans :

- physique : tremblements, suées, mains moites, envie impérieuse d'aller aux toilettes,

- psychique : angoisse, bégaiements, trous de mémoire, excitation, oppression thoracique, trouble du sommeil...

 

Rassurez-vous, l'homéopathie en stimulant votre organisme peut vous aider à mieux gérer votre stress.

i

La question de la semaine

Que faire devant un spasme du sanglot ?
 

 

Voir notre réponse